no third solution

Blogging about liberty, anarchy, economics and politics

Contre le Mythe de Hobbes

February 26th, 2009

[From time to time, I’m going to start blogging in French, just to try and keep a somewhat functional literacy.  I’m already aware that my grammar is horrendous.  It always was.  Deal with it. Google Translator does a good enough job, deal with it.]

Un justification de l’existence des gouvernements, sélon Hobbes, suggères qu’il y aurait toujours les mauvaises gens personnes, motivés par la facilité apparent de gagner par le vol ou la tricherie. (Un variant de thème, tous les gens souffrent des défauts criminels.) À cause de cet element criminel, c’est impossible pour les gens honnêtes de se proteger, ou de prosperer, et en fait, la vie sans gouvernement sera “méchant, sauvage, et bref.”

Permettez-moi d’éxposer cet argument: Les gens sont assez violents, sont incapables à établir la paix, la securité, la communité sans gouvernement, et pour cet raison-ci, ils coopérent parfaitement à établir l’état. Sans l’état, les individuelles sont violents partout! Ensuite, les mêmes personnes sont capables (miraculeusement!) à organiser une institution, un gouvernement, qui soit imperméable aux vices, dont lesquelles la plupart des individuels succomberait. Après ces mêmes individuelles ont crées l’état, ils obéissent les ordres, ils suivent les règles, et ils devont toutes les anges, sauf pour un élement criminel, de proportion miniscule. Incroyable? Je pense que oui. Mais voici la paradoxe de l’état.

Il n’y a qu’une autre possibilité: Les gens qui réussissent à établir l’état, ils sont leurs-mêmes d’esprit mal, ils sont les voleurs et/ou les criminels. Les mauvaises gens, jamais plus d’un proportion miniscule de n’importe quelle population, ils nous ont trompé. Ce qu’ils nous promettent, ce qu’ils nous disent, soient les mensonges. La loi, devient-il sélon Bastiat, un outil d’oppression, ni protèges pas les citoyennes contre les criminels puissants, mais en verité, elle protèges les criminels contre les citoyennes.

Suivant les premises d’Hobbes, la dernière est le plus croyable. D’après tout, ils nous demandent à croire q’un élement violent suffisera à detruire la civilization, l’ordre et la paix. Ce qui est plus convaincant, à mon avis, ce mauvais élement a usurpé presque toutes les droits de nous autres. Pour établir et maintenir un gouvernment, il est absoluement nécessaire d’employer la violence proactive:

Iin every time and place—[governments] have been established, ordained and maintained only through conquest and violent force, or the threat thereof. This can be shown by government’s absolute refusal to permit you to form your own government in a manner other than brute force to which it must, through destruction, submit.

Soit une des deux conditions a contribué à la structure sociale qui s’appelle “gouvernement”. C’est possible que la plupart d’humanité est mauvaise, malheureusement en ce cas, c’est impossible d’établir un gouvernement sans contradiction. Heureusement, cette théorie est réfuté par l’expérience quotidienne.

D’autre manière, c’est possible que la plupart d’humanité n’est pas mauvaise, malheureusement, en ce cas, leur effort a raté à gagner la paix et la securité. Plûtot, l’éxistence des gouvernements a réussit à concentré la puissance, à concentré la capacité de profiter de vol, et à augmenté la capacité d’exploiter les honnêtes gens. Bien sûr, il y a des gens bêtes, les racailles qui vivre par la viol et la crime. Comme anarchiste, on ni permis ni encourages ces personnes, plûtot, on résiste à n’importe quelle système.

Voici la question dont on doit repondre: parce-que on peut exploiter n’importe quelle système, n’est-ce pas désirable, n’est-ce pas préfèrable d’éliminer n’importe quelles systèmes comparables?

Je trouve qu’on doit repondre en affirmative. La vrai problème, c’est pas la crime; toute le monde sait comment répondre aux criminels. La vrai problème, c’est la privilège, par laquelle un criminel ordinaire peut-il profiter des crimes extraordinaires.

Comments

One Coment

RSS

no third solution

Blogging about liberty, anarchy, economics and politics